Gestion de créances

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W


Abandon de créances
Un abandon de créance se définit comme l’acte par lequel un créancier renonce à demander le remboursement de tout ou partie de sa créance.Les créanciers ont recourt à l'abandon de créance non par choix, mais dans la plupart des cas lorsque l'entreprise est en difficulté et ne peut plus faire face a ses engagements; La pratique des abandons de créances comporte des conséquences fiscales tant au regard de l'impôt sur les bénéfices que de la TVA
Acompte ou 'down-payment'
L'acompte correspond au premier versement à valoir sur l'achat. Il implique un engagement ferme du client et du commerçant. Après le versement, le contrat ne peut plus être annulé. Si un accord amiable n'est pas trouvé, aucun remboursement n'est possible. Le consommateur, qui se rétracte, doit payer la totalité du prix du bien ou du service et peut être condamné à payer des dommages-intérêts. Le commerçant ne peut pas non plus se dédire, même s'il rembourse l'acompte au client. S'il n'exécute pas la commande, il peut être contraint de payer des dommages-intérêts.
Ad hoc
Qui convient à une situation, un usage.
Administrateur judiciaire
L'administrateur judiciaire intervient afin de faciliter la continuation de l'exploitation. Il établit un diagnostic complet de l'entreprise et met tout en œuvre pour tenter de la sauver et limiter le nombre de licenciements. Il élabore et présente au tribunal toute solution tendant à la sauvegarde de l'entreprise et au maintien de son activité dans le cadre d'un plan de continuation. Il reçoit et analyse d'éventuelles offres de reprise de l'activité et les soumet au tribunal en vue d'une cession de l'entreprise. L'administrateur judiciaire intervient également de manière privilégiée en matière de prévention des difficultés des entreprises (conciliation, mandat ad hoc).
Affacturage ou 'Factoring'
L'affacturage est un contrat par lequel un organisme spécialisé (Factor) acquiert les créances de son client (Adhérent) par subrogation. C'est est un mode de financement du poste Clients d'une entreprise. Cette méthode consiste, pour une entreprise, à céder les créances qu'elle possède sur ses clients, à un organisme financier spécialisé. Ainsi, en revendant ses créances à cet organisme, l'entreprise récupère immédiatement de la trésorerie, charge à l'organisme d'en assurer le recouvrement.
Agio
Un agio est une marge prélevée par le banquier quand il accorde certains crédits. Il comprend un intérêt, une commission, des frais, des taxes
Arrhe
Le consommateur et le professionnel peuvent se désister de la commande ou de la réservation. Dans ce cas, le montant des arrhes est perdu. Le commerçant qui n'exécute pas la comma+H10nde (si le bien n'est pas livré ou la prestation n'est pas réalisée) doit rembourser au client le double des arrhes que ce dernier
Arriéré ou 'overdues, arrears'
Un arriéré est un impayé. La mesure des arriérés donne des signaux d'alerte sur le niveau d'impayés
Assurance contre les pertes d'exploitation ou 'Business interruption insurance'
Un sinistre subi par une entreprise (incendie, inondation, tempête…) peut perturber son activité et entraîner des conséquences financières, parfois très lourdes. L'assurance pertes d'exploitation couvre l' entreprise contre les risques financiers d'un sinistre affectant son outil de travail. Elle leur permet de toucher une indemnité qui correspond à la perte de marge brute liée au sinistre.
Assurance Credit ou 'Credit insurance'
L’assurance crédit a pour but de sécuriser les relations commerciales des entreprises assurées (fournisseurs) en couvrant ces dernières contre le risque de défaillance de leurs clients (acheteurs), auxquels elles accordent des délais de paiement. L’assurance crédit se caractérise par une relation triangulaire entre 3 acteurs : - un assureur ; - une entreprise assurée ; - une entreprise cliente de l’entreprise assurée ; Le service rendu par les assureurs crédit à leurs assurés se décompose en réalité en 3 phases : - Une phase de prévention des risques d’impayés ; - une phase de recouvrement ; - une phase d’indemnisation.